define('WP_CACHE', true); Pôle eau: Réalisations - SIGT
9 juin 2016

Pôle eau: Réalisations

Realisations

Accueil > Le pôle eau et environnement > Pôle eau: Réalisations

 

GESTION INTÉGRÉE DES REJETS D’ASSAINISSEMENT COTIERS

 

Présentation

Le projet GIRAC (Gestion Intégrée des Rejets d’Assainissement Côtiers) vise à optimiser en temps réel, et compte tenu notamment des prévisions météo, la gestion des installations d’assainissement. Issu de la collaboration entre Veolia, Littoralis, IFREMER et Météo France, GIRAC se présente comme un système simple d’utilisation et un outil d’aide à la décision pour les gestionnaires de réseaux.

Initié par Veolia au sein de son établissement de Brest, le projet a également été développé en collaboration avec le pôle mer PACA et le site d’Antibes afin de prendre en compte les spécificités climatiques et océanographiques des deux façades maritimes : atlantique et méditerranéenne.

Fonctionnalités

Actuellement en production sur ces deux sites, le projet GIRAC est constitué de deux modules : réseau et visualisation. SIGT est intervenu dans les phases de conception, d’évolution, de test et de déploiement de ces deux composants.

Le module réseau constitue le cœur du traitement:

    • Chaque jour à heure fixe les prévisions météorologiques mise à disposition par l’IFREMER et Météo France, ainsi que les relevés terrains de pluviométrie (Veolia, RADAR, Antilope) sont récupérées par l’outil

 

    • Une fois les données agrégées et uniformisées, une simulation InfoWorks est lancée sur le réseau modélisé pour la collectivité: plusieurs scénarios peuvent être définis en terme de positionnement des ouvrages mobiles

 

    • Le meilleur scénario est rejoué, les résultats de la simulation pour un ou plusieurs exutoires sont extraits, présentés sous forme de courbes et mis à disposition sur un FTP

 

    • La concentration en E.coli est ainsi calculée pour une période de 24h et la concentration en entérocoques en est déduite via une formule mathématique

 

      • Un modèle maritime est appliqué aux résultats afin d’estimer la vitesse de la propagation de pollution sur les plages et au-delà des côtes

    </ul style= »list-style-image: url(‘http://www.sigt.fr/wordpress/wp-content/uploads/2016/06/arrowLife24B.png’) »>

Le module visualisation permet via un plugin Google Earth:

      • d’afficher le panache de pollution pour une date, un site et un exutoire donné et ainsi d’estimer la propagation en mer

 

      • de consulter pour chaque plage le niveau de pollution en E.coli et entérocoques aux différentes heures de la journée

Le projet GIRAC permet donc aux élus locaux, en fonction des prévisions climatiques et des concentrations calculées par l’outil aux exutoires:

Architecture / Technologie
    • Module réseau:
      1. Client lourd WinForms / Architecture N-Tiers
      2. C# 3.5, Infoworks 8.5, ZedGraph, XML
      3. C# 3.5, Infoworks 8.5, ZedGraph, XML
    • Module visualisation:
      1. Client léger
      2. ASP .Net / VB .Net, Javascript, Google Earth, Google Visualization API
      3. SQL Server 2008 R2

BANC DE MODÉLISATION

 

Présentation

Le système d’assainissement de la Région Parisienne est un réseau de 617 km, 38 usines de pompage et 96 points de rejet en Seine (via 127 déversoirs d’orage). L’exploitation de ce réseau est délégué à la SEVESC (Société des Eaux de Versailles et de Saint-Cloud).

Le banc de modélisation est un logiciel développé conjointement par SIGT et PROLOG INGENIERIE pour le compte de la Direction de l’Eau du Conseil Général des Hauts-De-Seine dans le but de comparer des bilans mensuels d’autosurveillance avec des résultats de simulation.

Fonctionnalités

Cet outil permet, à partir de données contenues dans une base de données hydrologiques (BDH), pour une période et un pas de temps donné, de générer:

    • Des fichiers compatibles avec le logiciel de simulation InfoWorks CS, utilisés pour réaliser des simulations : injections, pluviométrie, conditions aux limites aval, temps sec et règles de fonctionnement des ouvrages mobiles.

 

  • Des fichiers de présentation des résultats, pour comparer facilement les mesures et données issues de la simulation : synoptiques de fonctionnement, courbes de comparaison, tableaux de synthèses (exutoires de zones de collecte).

Les fichiers peuvent être générés sur un plusieurs secteurs du département, chacun disposant d’un modèle hydraulique distinct, selon la zone concernée par l’analyse. Les modèles ont été mis au point par PROLOG INGENIERIE.
Le banc de modélisation est entièrement paramétrable, les différents objets pouvant être édités à tout moment dans son référentiel. Par exemple pour les Hauts-De-Seine celui-ci est composé de:

  • 890 points de mesure (débit, hauteur, pluviométrie…)
  • 300 ouvrages mobiles (pompe, vanne, seuil…)
  • 100 profils de temps sec
  • 150 exutoires de zones de collecte (milieu naturel ou réseaux partenaires)

Le logiciel ne se substitue cependant pas à l’analyse préalable des données dans la BDH : l’utilisateur se doit de vérifier leur disponibilité et leur validité pour la période concernée.
La SEVESC et Ondéo (filiale de Suez Environnement) ont planifié de remplacer progressivement la base de données hydrologiques par une base de données long terme (BDLT). Le banc de modélisation est d’ores et déjà conçu pour pouvoir fonctionner avec l’une ou l’autre de ces deux sources.

Architecture / Technologie
  • Client lourd Winforms / Architecture N-Tiers
  • C# 3.5, WebServices WCF, Infragistics 7.2, Excel Interop
  • Oracle 11g, MySQL 5.0.11