define('WP_CACHE', true); Réalisation: Module Cartographique SIG - SIGT
8 juin 2016

Réalisation: Module Cartographique SIG

Accueil > Le pôle transport > Pôle transport: Réalisations > Réalisation: Module Cartographique SIG

 

Présentation

Le module cartographique est un outil intégré au logiciel TEO, permettant une gestion autonome ou complémentaire des arrêts, chemins (trajets commerciaux entre plusieurs arrêts d’une ligne) et segments haut-le-pied (trajets non commerciaux, le plus souvent entre un dépôt et un terminus). Il est basé sur la plateforme ArcGIS d’ESRI, et affiche les données sur un fond de plan Bing (Microsoft).

Module Cartographique

Fonctionnalités

    • Carte: Le module cartographique permet d’interagir directement sur un fond de plan.
      1. Déplacement, filtres et fond de plan : via une interface intuitive, l’utilisateur peut se déplacer facilement sur la carte, zoomer où bon lui semble, filtrer sur certains objets (arrêts, communes) et changer la nature du fond de plan affiché (rues, vue satellite, open streetmap..)

 

      1. Export image : l’utilisateur peut à tout moment exporter la carte affichée à l’écran sous forme d’image jpeg, afin par exemple d’intégrer cette capture dans n’importe quel document.

 

    1. Mesure de distance : via un simple clic sur plusieurs points de la carte, l’utilisateur obtient en temps réel la distance à vol d’oiseau entre ces différents points. Cette fonctionnalité est utile pour ajouter par exemple une pondération de distance à certains arrêts en fonction de leur localisation, ou bien pour estimer la longueur d’un tronçon de voirie.
    • Arrêts: Le module cartographique permet de positionner les arrêts sur le fond de plan via un localisateur.
      1. Géocodage unitaire par coordonnées : à partir des coordonnées X et Y de l’arrêt, obtention de l’adresse (selon la précision : numéro, voie, commune, code postal et code INSEE).

 

      1. Géocodage unitaire par adresse : à partir d’une adresse, obtention des coordonnées X et Y de l’arrêt au format Lambert2 étendu et WGS84.

 

      1. Géocodage unitaire par pointage direct : en cliquant directement sur la carte, l’outil détermine la position géographique et obtient les coordonnées X et Y ainsi que l’adresse.

 

      1. Géocodage en masse : le module cartographique permet de réaliser un géocodage pour tous les arrêts possédant des coordonnées. Cela permet de positionner un grand nombre d’arrêts en une seule opération.

 

    1. Conversion de coordonnées : passage de Lambert2 étendu en WGS84 et inversement.
    • Trajets commerciaux et non commerciaux: Via un réseau routier filaire et l’extension NetworkAnalyst, le module cartographique permet plusieurs fonctions. -** Vitesses paramétrables : l’utilisateur peut définir des variantes de vitesse à utiliser, en fonction de la nature des voies (autoroute, nationale, agglomération, chemin de terre, …). Cela permet par exemple d’obliger le moteur de calcul à emprunter certains types de voies lors du calcul.
      1. Calcul du plus court trajet : en fonction des vitesses définies, le module peut calculer le plus court trajet (en terme de temps) pour desservir plusieurs arrêts tout en respectant un ordre donné dans leur desserte. L’utilisateur obtient en sortie un tracé sur le fonds de plan, une distance et un temps de parcours.

 

      1. Spécificités du terrain : le calcul de routage tient compte des voies autorisées / interdites aux bus, des sens uniques, ainsi que du côté de la chaussée où se trouvent les arrêts.

 

      1. Interdictions : l’utilisateur peut ajouter des interdictions ponctuelles sur des voies pour interdire leur accès (totalement ou bien uniquement dans un sens), ainsi que des interdictions polygonales (pour par exemple interdire un secteur ou un quartier entier). Chaque type d’interdiction possède une date d’application, une fois la date dépassée les voies concernées redeviennent praticables.

 

    1. Modification de tracé : si le trajet proposé par le module de routage ne convient pas, l’utilisateur a la possibilité de le modifier pour par exemple obliger le bus à emprunter une voie donnée. Il est ainsi possible d’ajouter plusieurs points de passage fictifs entre les différents arrêts à desservir.
    • Trajets commerciaux uniquement: Pour les chemins, les fonctionnalités ci-dessous sont également proposées.
      1. Feuille de route : l’utilisateur dispose, une fois le trajet calculé, de la liste complète des voies à emprunter par le conducteur (distance de parcours, sorties de rond-point, manœuvres à effectuer, …).

 

      1. Chaînage : l’utilisateur dispose, une fois le trajet calculé, de la longueur et du temps de parcours de chaque segment situé entre deux arrêts commerciaux pour son chemin.

 

    1. Traçage en masse : le module cartographique permet de calculer une liste de chemins de manière séquentielle et d’effectuer l’enregistrement de leur tracé et de leur distance totale.
  • Trajets non commerciaux uniquement: Pour les segments haut-le-pied, les fonctionnalités ci-dessous sont également proposées.
    1. Matrice HLP : le module cartographique permet de calculer une liste de segments haut-le-pied de manière séquentielle, et d’obtenir pour chacun leur distance totale et leur temps de parcours. Le tracé n’est pas sauvegardé en base cartographique à ce stade.
  • Sauvegarde et export de données Les données cartographiques sont sauvegardées dans une GeoDatabase SQLServer 2008 R2. Il est ainsi possible de réaliser des opérations de maintenance : backup et restauration, application d’indexes, monitoring…

Le module cartographique permet également d’exporter les différentes données (arrêts, chemins et segments HLP) sous forme de fichiers shapes et de fichiers KMZ (exploitables dans GoogleEarth).

Architecture / Technologie

  • Environnements cibles : Client / Serveur Citrix
  • Base de données : Microsoft SQL Server 2008 R2
  • Outils de développement : Visual Studio 2010, C# 4.0 WPF, ESRI .Net SDK 2.0
  • SIG : ESRI ArcGIS 10.0 (migration en cours vers 10.2), Network Analyst